mardi 21 novembre 2017

IN YOUR FACE - live report



Première édition de l’In Your Face festival à Treize Septiers entre Clisson et Montaigu en ce début de Novembre pluvieux.

La recette se veut simple : de bons groupes, un lieu convivial, de la bonne bière et une entrée pas chère

Dans un certain sens il me rappelle les premières éditions du Fury Fest, celle de Clisson avec Agnostic Front et celle de Nantes avec son affiche démentielle.

La réunion de 3 assos locales (Los Herbos Crew, Reglisse Asso, Septif’Rock) propose ici une très belle affiche, surtout pour une première édition : Sick Of It All, Municipal Waste, Death Before Dishonor, Booze & Glory

 

Faute de présence le vendredi on parlera des échos et des très bonnes prestations des groupes présents, notamment la grosse performance de Municipal Waste pour une démonstration de crossover endiablé.


Cette salle de sports réaménagée se veut agréable avec un espace extérieur bien pensé dans lequel on retrouve un bar où se sert d’excellentes bières signées par la brasserie de la Muette. Dans le registre, cette petite « bocage », au-delà de passer toute seule, est un vrai délice. Le bar à l’intérieur proposait lui quelques spéciales issues du catalogue de la brasserie vendéenne, parties bien trop vite, hélas…



La deuxième zone extérieure est réservée au coin restauration, plutôt bon, avec bouffe vegan. Plus loin le merchandising et les toilettes. J’aime bien ce concept d’urinoirs avec cônes de chantier.





Machete, joue à domicile et vient défendre Boriß fraîchement sorti. Belle prestation quelque part entre sludge, métal et punk.



S’en suit Verdun, groupe de doom de Montpellier, bien sombre, à l’image de son nom, mais qui arrive à scotcher son auditoire. Le chanteur, possédé, y contribue parfaitement.



Changement de style avec Risk It, très bon groupe de hardcore oldschool qui joue très très vite. Il y a des dizaines de groupes dans ce style et à chaque fois sur scène on ne peut être déçu. Les allemands ne dérogent pas à la règle avec une prestation ultra efficace.



Tête d’affiche, Sick Of It All est tout simplement une légende. Il y a des groupes qui vieillissent mal et il y a des groupes qui ne vieillissent pas, les New Yorkais font clairement partie de cette catégorie. Le set est bien rodé et rappelle bien évidemment tous les précédents qu’on a pu voir. Grosse débauche d’énergie, Pete, malgré ses années en plus, est toujours aussi actif sur scène, entre ses traversées incessantes, ses descentes dans la fosse, ses « toupies », le guitariste mouille le maillot, idem pour son frère Lou dont le charisme reste intact. Pléthore de tubes : Injustice System, Ratpack, Let Go, Stepdown, Scratch the Surface… Seul point noir le son qui manque cruellement de puissance notamment sur le chant.







Kids Insane enchaîne, leur hardcore punk est dans la veine de Black Flag. Les Israéliens tiennent la scène et leur chanteur, Corey, est lui aussi bien possédé par sa musique. Gros show pour un groupe qui m’était inconnu avant ce jour, une belle surprise qui force donc à se pencher sur leurs albums.



J’attendais aussi Booze & Glory avec impatience, j’apprécie bien leur streetpunk aux accents Irlandais. Même problème de sonorisation, la basse prenant vraiment le dessus. Prestation plaisante même si j’attendais un set plus musclé, plus énergique (Le jeu de scène se résumant à un changement de place régulier entre le chanteur et le bassiste.) et plus fun compte tenu du dernier album qui doit être difficile à restituer dans sa globalité.




Dernier groupe du festival Death Before Dishonor envoie du gros hardcore bien généreux. C’est lourd, efficace et percutant. Pour clore ce weekend c’est parfait.



Pour une première édition, l’In Your Face Fest peut se targuer d’avoir fait complet mais aussi d’avoir réussi un super festival qu’on aimerait retrouver l’année prochaine. On reprochera juste le son bien trop juste et notamment sur les têtes d’affiche.


J. Newsovski

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :