vendredi 14 juillet 2017

CANNIBALE - No mercy for love



CANNIBALE - No mercy for love
 Born Bad Records
 8 /10

Ne pas se fier au nom du groupe. CANNIBALE n'a rien de morbide et constitue bien au contraire le compagnon idéal de la route des vacances, la musique de l'été. Venu de Normandie, CANNIBALE figure sur le célèbre et incontournable label parisien Born Bad Records. Comme FRUSTRATION, ils ont de la bouteille (la quarantaine passée) et ont joué dans des tonnes de groupes avant de lancer le projet CANNIBALE.

La musique du groupe est entêtante et complexe. Le groupe dit jouer du garage tropical. Il mélange il est vrai à merveille rock garage, pop 60's et rythmes caribéens. L'ouverture d'esprit du groupe fait mouche dès le titre d'ouverture "No mercy for love" qui mélange vieil orgue à la DOORS et harmonies vocales à la BEWITCH HANDS, groupe rémois qui déjà s'affranchissait des chapelles musicales. Le synthé vintage est très présent tout au long de l'album. C'est le cas notamment sur "Mama", plus rock, qui ose même le solo de guitare avant de se clôturer en larsen et rythme tribal. Si le groupe fait la part belle à l'exotisme, il conserve ses racines blues et rock comme sur "Hidden wealth", plus sombre.
CANNIBALE sait aussi parfaitement mêler le chant crooner à la tonalité grave type NICK CAVE et les chœurs plus sucrés. Le penchant sixties est manifeste sur "Chappy night". "Caribbean dream", qui porte bien son nom, est plus dansant et endiablé. CANNIBALE maitrise l'art du contre-pied et de la surprise.

Au final, Le quintet voit loin et offre sur ces 12 titres un beau et original voyage, un véritable vent de fraicheur.
Une chronique de Mr Caribou

Morceau préféré :                         Hidden Wealth

https://www.facebook.com/Cannibalemusic/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :