jeudi 29 juin 2017

RISE AGAINST – Wolves



RISE AGAINST – Wolves
Virgin Records
6/10

J’adorais ce groupe à l’époque Fat Wreck et notamment l’album à la grenade, Revolutions per minute, qui me faisait penser à du Good Riddance en plus mélodique. J’étais loin de penser à l’époque que le groupe ferait une aussi grosse carrière.

J’ai du mal à le suivre depuis quelques années car, à l’image de ce Wolves, le groupe est devenu une grosse machine à pondre des albums très mélos qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau.

Reconnaître Rise Against est chose aisée, le groupe a son style propre qu’il maîtrise parfaitement s’excluant toute surprise. Les fans adorent, et pas mal de groupes les citent en référence absolue, les copient pas mal aussi.

Rise Against ça marche et c’est parfois très bon sur certains morceaux, même les récents, Megaphone par exemple, nerveux et dans l’urgence ou bien Broadcast Frequency qui permet à Tim Mc Ilrath de se chauffer la voix comme il faut, peut être aussi Bullshit avec sa rythmique spécifique mais dont le chant devient vite irritant. Le reste manque vraiment de relief (Far from perfect) et sonne trop comme un copié/collé des précédents titres des précédents albums qui n’étaient déjà pas trop au top. Wolves sonne au final trop calibré grand public.


Dans l’absolu je pense qu’il faut vraiment être fan des derniers opus pour apprécier celui-ci. Pour ma part il a fait quelques écoutes sans convaincre.
J. NeWSovski






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :