mercredi 26 février 2014

Sukoï Fever – Amen



Sukoï Fever – Amen
Opposite Prod
6.5/10
Sukoï, ce nom étrange signifie avion rapide en russe, c’est en tout cas un bon choix car il se retient facilement. En fait j’ai découvert Sukoï Fever il y a quelques années avec l’album Are You Subversive,  qui était très intéressant mais j’avais par la suite perdu totalement le groupe de vue.

Après une grosse semaine d’écoutes, Amen se révèle être un bon album rock’n’roll à la cool qui renvoie autant vers des vieux classiques (beatles) que des groupes plus contemporains tels Elektrocution.
12 morceaux composent Amen et je dois avouer que les compos sont super plaisantes. I Hate You  ou I can’t sleep Tonight par exemple, qui représentent bien l’album, associent le groove du rock’n’roll et l’énergie de The Hives. Le son de guitare est léger et frais et l’on se plonge totalement dans l’univers du quatuor Orléanais. La voix, étrangement, par moments (sur Amen notamment) me rappelle Billie Joe Armstrong de Green Day à l’époque de Kerplunk.

Cependant cet album a un très gros défaut et je me demande même comment il peut être distribué ainsi. Le son sur l’album est extrêmement bas, je ne sais si c’est volontaire mais il faut vraiment pousser son ampli pour entendre l’album. En version numérique c’est la même chose, et ça devient même très pénible s’il vous vient l’idée de vous faire une playlist des morceaux avec des albums d’autres groupes. N’importe quel groupe actuel a une production au son bien plus important qu’ Amen et honnêtement c’est pénalisant car les compos sont super. Si on devait faire une comparaison sportive ce serait comme si on avait une équipe de foot qui pratique un beau jeu, de belles passes, de beaux mouvements mais qui joue sans gardien et qui se fait laminer juste à cause de ça. Et force est de constater en réécoutant Are You Subversive que ce n’était pas le cas avant.

Donc pour ceux qui prêtent attention à cette note somme toute relative que je donne à chaque album elle juste due à ce son pénible et j’aurais bien rajouté une unité de plus si ce n’avit pas été le cas.


Mon titre préféré: I won’t change the world today





samedi 22 février 2014

Xtrem Fest

Les groupes se rajoutent et s'empilent pour l'édition 2014 de l'Xtrem Fest.

Avec une programmation plus qu'intéressante le festival risque de s'imposer comme un évenement incontournable en France.

Pour Info il aura lieu à Albi les 1, 2 et 3 Août 2014

Avec : NoFX, les Sheriff, Converge, Sick Of It All, Gojira, Raised Fist (le grand retour !!!!), Red Fang, Real Mc Kenzies, Dirty Fonzie, Tagada Jones, Justin(e), The Black Zombie Procession, Alea Jacta Est...

et 20 groupes supplémentaires dévoilés en mars... !!!


mercredi 19 février 2014

Noise Generator – No rest for the unseen


Noise Generator – No rest for the unseen
7.5/10
Noise Generator est un groupe à part. Le genre de melting pot  où sur un même disque on retrouve du punk, de l’électro, du métal et des passages ethniques. La grande différence avec d’autres groupes est que Noise Generator arrive à mixer tout ça sur chaque titre (!), le tout avec une atmosphère qui leur est bien propre. Le résultat est original mais très cohérent et avec un tel mélange c’est clair que l’on peut prendre peur mais je dois avouer que j’apprécie. J’ai eu par le passé ma période Oneyed Jack, le titre Alphawolf m’y fait penser ainsi que ma période Prodigy avec lequel le groupe semble avoir des points communs. J’aime bien les mélodies sur Gabonika et notamment toute la deuxième partie de la chanson. No Rest For The Unseen se veut un très bon morceau aussi sur lequel le chant passe parfaitement.

J’aurais peut être du commencer par là, mais ce croisement entre La Phaze et Treponem Pal est un duo composé de Laurent (Charge 69) aux machines et Kshoo (Dirty District) au chant et qui n’existe que depuis 1an ½.
Je tiens aussi à mettre en avant leur pochette, jolie et flippante…

Bref c’est dans un style assez lointain de ce que j’écoute habituellement qu’officie Noise Generator, mais je dois avouer que ce court 4 titres m’a convaincu. Et que en plus j’en redemande !!!



Augures - inauguration



Augures - inauguration ep
Black Basset Records
8/10
Augures est un groupe Belge qui me complique bien la vie car j’ai un mal de chien à pouvoir dire dans quelle étagère je vais pouvoir classer leur album, et leur cassette puisque ils ont eu  l’audace, le courage… de le sortir aussi sur ce format. J’aurais peut être du garder ma 106 pour pouvoir la glisser dans l’autoradio et prendre mon stylo Bic pour la rembobiner… Mais bon c’est pas la première fois que j’entends parler de prods en cassette, peut être qu’un retour est ordre de marche…
En tous cas Augures a une face métal, voire death (sense of guilt en est bien imprégnée) façon Gojira, puis un coté hardcore limite punk (grey Sky) et ce subtil coté post métal ou post rock qui me fait un peu penser à Year Of No Light (earths last letter). C’est d’ailleurs ce coté que je préfère chez le trio Belge.
Cet ep de 6 titres est certes court mais il permet de s’imprégner pleinement dans l’univers du groupe, de s’y plonger et j’y adhère parfaitement. J’aime le coté atmosphérique qui régit sur la deuxième moitié et j’ose imaginer le profil des concerts que peut offrir le groupe.

A noter qu’ils sont sur Black Basset records le label bruxellois qui a récemment sorti le dernier album de Castles, un vrai gage de qualité et de bon goût.

Un groupe à suivre.


clip - Sna-Fu

Voici le morceau Catrina extrait du troisième et dernier album Knives and Bells des parisiens de Sna-Fu.



dimanche 16 février 2014

Interview - The Traders

Véritable coup de cœur de ce début d’année, Too young… so old, premier album de The Traders explose tout sur son passage. Des références immédiates à Hot Water Music en passant par leur signature sur Guerilla Asso il me fallait absolument en apprendre plus sur ce jeune et mystérieux trio.Interview à chaud avec Romain, le batteur par claviers interposés.



• Pourquoi avoir choisi le nom de The Traders ? 

samedi 15 février 2014

The Traders – Too young… so old



The Traders – Too young… so old
Guerilla asso
10/10
Avec une pochette qui trompe bien son monde, on s’attend à un petit punk mélodique gentillet.
Les 13 premières secondes assez banales nous mènent aussi dans la mauvaise direction mais après… on prend une belle gifle : The Traders ne rigole pas et marche directement sur les plates bandes d’un groupe comme Hot Water Music ni plus ni moins.

La question que je me pose rapidement, c’est : comment se fait il que j’ai pu passer à coté d’un tel groupe ? Le trio vient de Lyon et un de ses membres joue aussi dans Nichiels, que l’on connait déjà mieux. Il a deux eps et un split avec les canadiens de Brixton Robbers déjà dans la besace et pourtant c'est sur ce premier album que je le découvre.

The Traders joue peut être vite plus vite que les floridiens d’HWM mais sur certaines mélodies on retrouve leur talent. La voix se rapproche de celle de Chuck Ragan et tend parfois à se rapprocher de celle de Laura Jane Grace d’Against Me ! J’adore la façon de composer de The Traders avec des belles et longues mélodies, des breaks, des passages plus calmes. Tout est bon, tout est parfait. Dégager un titre particulier est aussi difficile, L’espiègle (titre français mais chant en anglais) est très bon, Wait Till II parfait aussi… Il n’y a vraiment rien à jeter et Too young… So old serait loin de faire tâche entre A flight and a crash et Caution du groupe de Chuck Ragan.

Je crois me rappeler aussi une chanson d’Agnostic Front dans laquelle, me semble t’il, Roger Miret balance : You, fucking Traders…
Ouais Roger tu as encore une fois raison, the Traders est un putain de groupe !

Cette chronique est certes courte et peu détaillée mais je ne peux que rester coi devant un tel album.

Mon titre préféré: L’espiègle


Allez courrez vous jeter sur cette merveille :


Retour des anciennes compiles

Je me suis rendu compte que les liens vers les anciennes compiles du fanzine étaient morts j'en  rebalance donc de nouveaux (cliquez sur le nom de la compile).
Pour tous ceux qui n'ont jamais entendu parler des groupes chroniqués sur le blog, c'est le moment de s'offrir une petite séance de rattrapage !








mardi 11 février 2014

Mr Godson [will be the last one to survive]



Mr Godson – ep
Autoprod

Mr Godson [will be the last one to survive] est un groupe de Limoges qui pratique un punkrock noisy un peu à l’ancienne et qui fait la part belle aux mélodies comme savaient le faire des groupes comme Sixpack, Shaggy Hound ou autres Bushmen. Cet Ep que j’ai reçu directement en version 45t, c’est assez rare pour que je le souligne, est composé de 4 titres qui se révèlent très variés et après de nombreuses écoutes assez difficiles à cataloguer.  Un morceau comme Mr Godson possède une telle variété de rythmes, de breaks de variations de chant qu’il est difficile de la comparer. New Car se révèle être un titre plus punkrock rapide et classique faisant la part belle à une rythmique soutenue. Recycle poursuit sur la lancée tout en se voulant plus lourde. J’apprécie beaucoup Young fight, le titre le plus long mais dont l’univers me rappelle les références que j’ai citées quelques lignes plus haut.
A noter cette jolie pochette qui me rappelle quelques scènes de films sympas.

Une belle découverte fort sympathique dans un registre où les groupes ne sont plus trop légion à l’heure actuelle.

Mon titre préféré: young fight


dimanche 9 février 2014

clip - Wake The Dead


Nouveau clip des Marseillais de Wake The Dead avec le titre Sword fighting.


LYRICS :

Nothing is good without you

Without you
I am going to fight, And I am going to win.
I'm on fire, My head needs a good clean.
Sword fighting
Between heaven and earth,
My brain is floating in shadows,
My head needs a good flip.

You and I
In my bed
With my best friend, With my best things.

I want to go home,
So we will be alone.
Raindrops like beaded tears.

When I sleep in these arms,
When she kills me,
When I kiss these sweet lips,
Deadly poison is in my blood.

Without you
Sword fighting

I lost the game,
Raindrops like beaded tears.

You and I
In my bed
With my best friend, With my best things.

------------------------------------------------
Realisé par Théo Sauvage
Recorded, mixed and masterised by Nicolas Exposito @ Polar Deer Recordings


mercredi 5 février 2014

Dirty Fonzy – riot in the pit


Dirty Fonzy – riot in the pit
Delete your favorite records
8.5/10
Ce début d’année est plein de bonnes surprises et les albums qui déboulent depuis quelques semaines sont en train de placer la barre très haute (clin d’œil au passage à R.Lavillenie).

Dirty Fonzy, qui fête ses dix ans, signe ici son 4ème opus. Et force est de constater qu’album après album et EP après EP le groupe progresse et par là même s’impose comme l’un des groupes majeurs dans la scène punkrock française.

Riot In The Pit dont la pochette est clin d’œil à la scène d’Albi et aux précédents albums est une nouvelle fois signée de Pierre Druilhe qui avait déjà fait celles de Too Old For This Shit et Playing Punk Songs.
On a le droit à 14 titres qui allient énergie, mélodie et un mélange de références allant de Pennywise comme sur Tell Me why you did it dont le refrain sent bon le parfum de la bande de Fletcher ou Endless Birthday qui, lui, rappelle les Bouncing Souls, mais aussi sleepless Night qui marche sur les plates bandes de Rancid ou better Tomorrow qui me fait un peu penser aux Donots. J’aime beaucoup aussi What The Fuck, si fédérateur, si facile et au final si addictif.
A noter le dernier et très beau morceau : Peanut and Rolling Papers, qui durant 5 minutes pose une superbe mélodie entêtante finissant ainsi de la plus belle manière cet excellent album des Albigeois.

Les Dirty Fonzy ont vraiment progressé depuis Underground City et, au final tous les morceaux sont intéressants, tiennent parfaitement la route et se laissent écouter sans faim (ni fin). Les partage des voix est parfait et le son très bon. Ne reste plus qu’aux Fonzy à écumer encore et encore la route et les salles pour obtenir la notoriété qui leur est due.

Mon titre préféré: What the fuck


samedi 1 février 2014

Emi de Bigblast A T'Elle Bon Goût ?

Pour la première fois dans la très longue et riche histoire de la rubrique A-T-Il Bon Goût ? (sic), une fille participe. N’y voyez pas une histoire de misogynie derrière tout ça mais entre les réponses non renvoyées, les non réponses tout court… ces demoiselles sont parfois difficiles à interroger !
Donc Emi, la chanteuse de Bigblast, est la première fille à participer à A-t-elle Bon Goût ? Pas d’actu particulière pour le groupe hormis une grosse tournée à travers l’Europe ça nous donne aussi l’occasion de nous replonger dans All Saviours le premier album.




Ton groupe culte ?
Les Sex Pistols. Mon père étant un grand fan, c'est ce que j'ai écouté pendant toute ma jeunesse.