lundi 29 juillet 2013

Uncommonmenfrommars on Tour

Les Unco partent sur une tournée au mois d'Août avant de se séparer.
Les dates sont sur l'affiche ci-dessous.
Chacun de leur coté ils vont pouvoir se concentrer sur leurs side-projects.



mercredi 24 juillet 2013

Clip - Bigblast

Voici le nouveau clip de Bigblast, il s'agit du titre A Revolution A Day tiré du dernier album All Saviours.

video 






lundi 22 juillet 2013

Against Me ! – true trans ep




Against Me ! – true trans ep

On  connait tous l’histoire récente d’Against Me ! mais pour ceux qui auraient raté le dernier épisode je me dois de leur rappeler que le leader, Tom Gabel, chanteur et guitariste, connu pour ses talents de composition mais aussi pour sa voix grave et éraillée est devenu suite à une opération en mai 2012 Laura Jane Grace. Au-delà de l’histoire personnelle du personnage je me souciais énormément de l’avenir d’Against Me ! qui rappelons-le a sorti deux albums que je classerai parmi les meilleurs de Fat Wreck avec As the eternal cowboy et Searching for a former clarity.
Cet EP arrive donc en préambule à un nouvel album annoncé pour la rentrée. 2 morceaux et un titre sans équivoque histoire de clarifier les faits. Une pochette bien sombre et un « fuck my life 666 » qui est au final un titre classique du groupe, à la guitare acoustique, joli et puissant sur les textes. « True trans soul rebel » s’accorde dans le même registre. La voix de Laura Grace n’a pas changé par rapport à sa précédente période et c’est une bonne chose, le talent de composition est toujours aussi bon et on regrette juste l’absence d’autres instruments sur ce EP pour vraiment prendre la mesure du groupe et se donner une idée de l’album à venir.

A noter que cet ep est téléchargeable gratuitement par ici : http://www.againstme.net/

BIAS – state of mind





BIAS – state of mind
Not A Pub / Never Trust An Asshole / Goat Cheese Asso / Les Disques de Géraldine
7/10
Jeune groupe de Lannemezan dans les hautes Pyrénées, BIAS est un trio qui envoie un punkrock assez classique mais efficace. Jeune, est un grand mot sachant que le groupe s’est formé en 2005 mais State Of Mind est leur tout premier album après un EP sorti en 2009 et un split avec Ben et Fist en 2010.
13 titres composent State Of mind et je ressens diverses influences, un peu (parfois beaucoup) de NoFX, sur « Carte Blanche » ou « shortcut to pandemonium » amusant avec son chant hardrock, un peu d’Uncommonmenfrommars, notamment sur un titre comme « Jenny Parker » ou la petite pause de milieu d’album reggae/dub « getting high with Lionel Richie » qui aurait méritée d’être finalement placée à la fin. Le trio surprend dans ses compositions comme sur « We are », avec un punkrock qui finit doucement et intelligemment ou « Nighthawks » qui s’enchaîne à cette dernière avec une intro dans la continuité et une montée efficace. Certains passages rappellent certains bons groupes de la vague émo du début des années 2000 (Get Up Kids, Elliot, voire même Second Rate).
Les deux chants qui se relaient apportent une petite touche de fraîcheur et de la variété sur la durée qui est d’ailleurs renforcée par le fait que le groupe a assez de personnalité pour éviter de tomber dans la linéarité et sait vraiment alterner les styles sur les titres mettant en avant un prisme musical assez large.
Enregistré au Warmaudio, qui commence vraiment à bien faire parler de lui, State Of Mind s’offre un très bon son et fait partie de ces petits albums qui font plaisir lorsqu’on les découvre et dont on attend la suite avec impatience pour voir comment va évoluer le groupe.

A noter que le groupe à force de concerts commence à se forger une bonne réputation, on les a retrouvés récemment en première partie de Propagandhi pour l’Xtrem Fest (before party).  Et une tournée est prévue pour octobre - novembre


3 titres à retenir : daily news ; Nighthawks ; breaking even

jeudi 11 juillet 2013

Seb de Madjive a t'il bon goût ?



Après avoir sorti l’un des meilleurs albums de cette année 2013 (à la royale) et avoir remis au goût du jour le bon vieux punkrock /garage de nos jeunes années, les Madjive se devaient d’être mis en avant et par là même disséqués par la rubrique récurrente des Rêveries. Seb, le chanteur s’est donc prêté au jeu du A t’il bon goût ?


Ton groupe culte ?
The Beastie Boys sans hésiter.



mercredi 10 juillet 2013

Loading Data - Double Disco Animal Style




Loading Data  - Double Disco Animal Style

A Quick One Records

8/10
J’ai parfois honte de découvrir un groupe sur son 3ème album alors qu’il officie depuis près d’une douzaine d’années… Aux dires des puristes Loading Data fait partie des pionniers français du Stoner, parmi les premiers chez nous à jouer ce style. Le quatuor a enregistré Double Disco Animal Style à Los Angeles avec Alain Johannes (qui a bossé, entre autres, avec Queens Of The Stone Age ou Them Crooked Vultures) et force est de constater, je ne vais pas me faire que des amis, que Loading Data se rapproche beaucoup des grands frères américains QOTSA voir même Kyuss, par moments, au point de ne voir plus que ça au départ.

On va donc parler d’influences majeures qui marquent d’une trop grande empreinte, à mon goût, la première partie de l’album (give the rat a name, double disco animal style). Certes la voix très singulière du chanteur El Patron apporte son originalité par son coté guttural et caverneux, me rappelant au bon souvenir de Nick Cave ou Till Lindemann de Rammstein. Mais au fur et à mesure des écoutes Loading Data s’impose, se détache et fait oublier ses liens bien trop lourds avec un style plus personnel et ça donne de bons morceaux sur le milieu de l’album (armageddon). Après ça n’empêche que les titres ne sont pas tous parfaits et certains se trouvent être longs et peu plaisants (I’m not gonna take it, trop barré à mon goût).

Le très long « On My Heart » imprègne un refrain entêtant : Write your name with blood on my heart sur plus de 8 minutes. C’est une des principales forces du groupe, cette capacité à produire des refrains puissants tout comme il sait parfaitement créer des riffs courts montés en boucles. Et puis le groupe réussi aussi à faire preuve d’humour et se détacher comme sur « Palinka » plutôt amusant.



C’est donc au final un album plutôt intéressant et qui impose Loading Data comme une alternative française aux Queens Of The Stone Age. Le stoner a le vent en poupe et  Double Animal Disco Style fait partie de ces opus qui marqueront cette année dans ce style.

mardi 2 juillet 2013

Clip - Madjive



Voici le nouveau clip de Madjive issu de l'album A LA ROYALE
Il s'agit du morceau Don't be so shy avec un clip qui rend hommage aux séries TV des années 80 et 90.





http://www.madjive.fr/